Défaults visuels

Découvrez les différents défauts de l’œil.

LE FONCTIONNEMENT DE L’OEIL

Un véritable appareil photo !

Quoi de plus perfectionné que nos yeux ?
A tel point que les inventeurs de l’appareil photo s’en sont inspirés…

La cornée joue le rôle de l’objectif.

L’iris par sa faculté à se contracter, peut être comparé au diaphragme,
ajustant automatiquement la quantité de lumière qui pénètre dans l’oeil.

Le cristallin, tel un «zoom», permet de faire le point sur la netteté,
c’est l’autofocus.

La rétine n’est rien d’autre que la pellicule sur laquelle va se former l’image !
Par l’intermédiaire du nerf optique, elle transmet à notre cerveau des signaux que celui-ci va interpréter pour les transformer en véritables informations visuelles.

Malgré tout, ce mécanisme, si perfectionné soit-il, peut parfois présenter des défauts…

LA MYOPIE

Des difficultés pour voir de loin…

Votre défaut visuel est appelé «myopie».
Il vous arrive de ne pas reconnaître quelqu’un dans la rue. Vous avez du mal à voir les panneaux de signalisation, les noms de rue, les affiches. Vous essayez «de faire le point» en fronçant les sourcils… En revanche, vous êtes imbattable quand il s’agit de déchiffrer des caractères microscopiques. Votre vision de près est excellente et aucun détail ne vous échappe !

Un oeil trop long… ou trop puissant !
Dans votre cas, l’image d’un objet éloigné va se former en avant de la rétine. La «mise au point» se faisant «trop tôt», la rétine ne reçoit qu’une réflexion diffuse de l’image et votre vision sera donc floue.

Comment la corriger ?
La myopie se corrige à l’aide d’un verre divergent, dit «concave» ou «négatif». Plus mince au centre que sur les bords, il permet à l’image de se former sur la rétine pour une vision nette jusqu’à l’infini. La correction peut se faire à l’aide de lunettes ou de lentille de contact.

L’HYPERMETROPIE

Une fatigue visuelle de loin comme de près…

Votre défaut visuel est appelé «Hypermetropie».
Voir vous demande un effort permanent et votre inconfort est encore plus grand en vision de près. Votre fatigue s’accompagne parfois de maux de tête, votre vision est floue… Vous êtes peut-être hypermétrope. Attention, l’hypermétropie n’est pas le contraire de la myopie, comme on l’entend souvent dire !

Un oeil trop court… ou pas assez puissant !
Chez l’hypermétrope, l’image se forme en arrière de la rétine. Attention aux jeunes enfants, une hypermétropie importante non corrigée, peut parfois mener à un strabisme. (Voir notre dépliant “Enfants”)

Comment la corriger ?
Dans les cas les plus légers, l’accommodation fournira une compensation naturelle à ce défaut, d’où l’importance d’une visite régulière chez l’ophtalmologiste.

Pour les autres, un verre convergent, dit «convexe» ou «positif», plus épais au milieu que sur les bords, permettra de ramener sur la rétine l’image qui se forme en arrière de celle-ci, pour obtenir ainsi une vision nette.  Les lentilles peuvent également corriger l’hypermétropie.

L’ASTIGMATISME

Une netteté souvent imparfaite…

Votre défaut visuel est appelé «Astigmatisme».
Il vous arrive souvent de confondre des lettres qui se ressemblent, comme le M et le H. Les lignes sont déformées, certains détails vous échappent, autant de signes qui caractérisent un défaut visuel fréquent. Cette anomalie est très fréquente et un faible astigmatisme est souvent considéré comme normal par les ophtalmologistes.

Un oeil comme un ballon de rugby !
Un oeil astigmate présente des irrégularités au niveau de la courbure de la cornée ou du cristallin, voir des deux ! Pour simplifier, on a souvent tendance à dire qu’un oeil normal peut être comparé à un ballon de football et un oeil astigmate à un ballon de rugby ! Ce défaut de courbure a pour résultat de déformer la perception des objets.

Comment le corriger ?
L’astigmatisme se corrige à l’aide d’un verre «torique». Ce verre sera d’épaisseur inégale selon l’axe sur lequel sera corrigé le défaut. Là encore, lunettes ou lentilles, à vous de choisir.